Formations

  1. ANICINAPE : Sensibilisation au monde autochtone

    Tout en puissance et en douceur, cette formation permet à la fois de se sensibiliser aux réalités des peuples ayant vécu les difficultés de la colonisation, en plus de découvrir la sagesse autochtone du savoir-être et du vivre-ensemble.

    En collaboration avec l’organisme Kina8at

    29 janvier 2024 , de 9 h à 16 h

    En présence — 75 $

    Tout en puissance et en douceur, cette formation permet à la fois de se sensibiliser aux réalités des peuples ayant vécu les difficultés de la colonisation, en plus de découvrir la sagesse autochtone du savoir-être et du vivre-ensemble. Ce temps d'arrêt, où l'on plonge au cœur de l'univers autochtone, permet de se reconnecter avec l'Anicinape en nous : l'être humain authentique, en harmonie avec la nature. 

    Cette rencontre est proposée en duo par T8aminik Rankin et Marie-Josée Tardif. Elle débute par une mise en situation percutante : l'Exercice des Cercles. Enrichie par le témoignage de T8aminik sur les pensionnats indiens, cette formation ne laisse personne indifférent et connaît un énorme succès dans tous les milieux professionnels où elle passe.   

    À propos du formateur 

    Grand-père T8aminik (c'est ainsi qu'on écrit le prénom Dominique en algonquin) est né dans les forêts du nord de l'Abitibi. Dès l'âge de 7 ans, il fut désigné pour prendre la succession de son père à titre de chef héréditaire.  

    Membre de l'Ordre du Canada, Chevalier de l'Ordre national du Québec, récipiendaire des médailles du Lieutenant-Gouverneur du Québec, de l'Assemblée nationale du Québec et du Jubilée de diamant de la Reine Élizabeth, T8aminik est reconnu pour son engagement à faire connaître la culture et la philosophie autochtones, tant au Canada qu’ailleurs dans le monde. Il siège notamment comme co-président au Conseil mondial de Religions for Peace (une organisation liée à l'ONU) et agit à titre de Sénateur pour les Centres d'amitié autochtones du Canada.  Autrefois grand chef politique de la nation algonquine, il a fondé avec Marie-Josée Tardif l’Organisme Kina8at et la Fondation Dominique Rankin. 

     À propos de la formatrice

    Marie-Josée Tardif s'est fait connaître à titre de journaliste et chef d'antenne tant à Radio-Canada, RDI, LCN que Radio Rock-Détente. Elle a principalement œuvré au Québec, mais aussi en Saskatchewan, au Manitoba et en Grande-Bretagne.  En 2007 sa vie bascule quand les aînés algonquins lui remettent un calumet. En 2013, elle a cofondé avec T8aminik l'organisme Kina8at, puis la Fondation Dominique Rankin en 2020. Comme T8aminik, elle est également conseillère et formatrice à l'École de la fonction publique canadienne, consultante et formatrice à l'Université Notre-Dame, en Indiana (États-Unis). Elle siège au Conseil mondial du Religions for Peace Women of Faith Network, de même qu'au comité Ethics in Action, créé par le Vatican afin de développer un consensus moral inter-religieux sur les grands défis du développement durable intégral.  Elle est aussi l'auteure de On nous appelait les Sauvages (Éditions Le Jour, 2011) et de La Leçon de Sitar ou l'Art de vibrer de toutes ses cordes (Éditions du Roseau, 2007). 

    En collaboration avec l’organisme Kina8at

    29 janvier 2024 , de 9 h à 16 h

    En présence — 75 $

    T8aminik Rankin et Marie-Josée Tardif 
    Kina8at