Autres services

Conférence détaillée

La santé: entre contraintes économiques et bien commun avec Christophe Niewiadomski


Cette conférence s’organisera selon une triple logique : dans un premier temps, nous aborderons le contexte de la pandémie de coronavirus et la manière dont cette dernière a profondément affecté nos modes de vie et de sociabilité. Plus de cent pays ont en effet été infectés dans toutes les zones du globe, alors que la majorité de la population mondiale s’est trouvée sommée de se confiner dans des conditions à la fois très hétérogènes et révélatrices d’inégalités sociales de santé particulièrement vives.  

Dans un deuxième temps, nous aborderons le contexte d’émergence des histoires de vie de collectivité et leur importance dans le domaine de la construction d’un lien social qui, à bien des égards, s’avère fragilisé dans le contexte des sociétés contemporaines.  

Dans un troisième temps, nous présenterons un travail de recherche-action mené dans un service hospitalo-universitaire de néphrologie et d’immunologie clinique. Cette recherche, qui s’appuie sur la méthodologie des histoires de vie de collectivité, a été menée conjointement avec une cinquantaine de professionnels de santé et de malades pendant une période de deux ans, avant de déboucher sur une écriture collective ayant donné lieu à la publication d’un ouvrage. Nous commenterons ici quelques-uns des résultats de cette recherche afin de montrer combien le « facteur humain » et la réalité biographique des individus doivent être impérativement pris en compte afin de contourner l’écueil des seules dimensions biologiques, organisationnelles et comptables qui, jusqu’aujourd’hui, s’imposent dans nos systèmes de santé.  

Nous tenterons ainsi de montrer pourquoi l’hôpital et les services médicosociaux ne peuvent être considérés comme de simples entreprises.  

  

Mercredi 9 décembre 2020, à 19 h

Coût: 10 $, payables à l'avance | Inscription requise

Ces frais sont non remboursables, sauf en cas d'annulation par le Centre.


Cette conférence s’organisera selon une triple logique : dans un premier temps, nous aborderons le contexte de la pandémie de coronavirus et la manière dont cette dernière a profondément affecté nos modes de vie et de sociabilité.

Plus de cent pays ont en effet été infectés dans toutes les zones du globe, alors que la majorité de la population mondiale s’est trouvée sommée de se confiner dans des conditions à la fois très hétérogènes et révélatrices d’inégalités sociales de santé particulièrement vives.  

Dans un deuxième temps, nous aborderons le contexte d’émergence des histoires de vie de collectivité et leur importance dans le domaine de la construction d’un lien social qui, à bien des égards, s’avère fragilisé dans le contexte des sociétés contemporaines.  

Dans un troisième temps, nous présenterons un travail de recherche-action mené dans un service hospitalo-universitaire de néphrologie et d’immunologie clinique. Cette recherche, qui s’appuie sur la méthodologie des histoires de vie de collectivité, a été menée conjointement avec une cinquantaine de professionnels de santé et de malades pendant une période de deux ans, avant de déboucher sur une écriture collective ayant donné lieu à la publication d’un ouvrage. Nous commenterons ici quelques-uns des résultats de cette recherche afin de montrer combien le « facteur humain » et la réalité biographique des individus doivent être impérativement pris en compte afin de contourner l’écueil des seules dimensions biologiques, organisationnelles et comptables qui, jusqu’aujourd’hui, s’imposent dans nos systèmes de santé.  

Nous tenterons ainsi de montrer pourquoi l’hôpital et les services médicosociaux ne peuvent être considérés comme de simples entreprises.  

Christophe Niewiadomski est professeur des universités en Sciences de l’éducation à L’Université de Lille. Il est actuellement directeur de la Maison Européenne des Sciences de l’Homme et de la Société (https://www.meshs.fr). Membre fondateur du Réseau International de sociologie clinique, auteur d’une dizaine d’ouvrages consacrés aux approches biographiques, ses travaux l’amènent à interroger la place de la recherche biographique et les perspectives offertes par une « clinique narrative et éducative » dans le champ des sciences humaines et sociales aujourd’hui et ce, tout particulièrement dans les domaines de la sociologie clinique, de la santé, du travail social et de la formation des adultes. (https://pro.univ-lille.fr/christophe-niewiadomski/) 

 

Mercredi 9 décembre 2020, à 19 h

Coût: 10 $, payables à l'avance | Inscription requise

Ces frais sont non remboursables, sauf en cas d'annulation par le Centre.

Christophe Niewiadomski