Autres services

Conférence détaillée

L'évolution du Québec selon la pensée de Guy Rocher avec Pierre Duchesne et Guy Rocher

 

De façon intimiste et détendue, le biographe Pierre Duchesne discutera avec Guy Rocher, son sujet d’étude, afin de lui permettre de raconter sa vie. Pierre Duchesne interviewe ce grand sociologue du Québec. Guy Rocher dévoilera ses passions, ses épreuves et sa vision du Québec actuel.

Orphelin de père dès l’âge de 8 ans, il grandit dans une société ultra-catholique avec laquelle il compose bien. Il tente toutefois de réformer de l’intérieur l’Église catholique en s’impliquant dans la Jeunesse étudiante catholique, protégée par Monseigneur Charbonneau. Ce premier combat sera ardu. Ce n’est ici que le début de son récit!

 

Mercredi 30 octobre 2019, à 19 h

Coût: 25 $, payables à l'avance | Inscription requise
20 $, payables à l'avance et inscription requise, pour les étudiants et pour les personnes de 60 ans et plus (preuve à l'appui, sur place, le soir de la conférence).

Ces frais sont non remboursables, sauf en cas d'annulation par le Centre.

 

 

De façon intimiste et détendue, le biographe Pierre Duchesne discutera avec Guy Rocher, son sujet d’étude, afin de lui permettre de raconter sa vie. Pierre Duchesne interviewe ce grand sociologue du Québec.

 

Guy Rocher dévoilera ses passions, ses épreuves et sa vision du Québec actuel. Orphelin de père dès l’âge de 8 ans, il grandit dans une société ultra-catholique avec laquelle il compose bien. Il tente toutefois de réformer de l’intérieur l’Église catholique en s’impliquant dans la Jeunesse étudiante catholique, protégée par Monseigneur Charbonneau. Ce premier combat sera ardu. Ce n’est ici que le début de son récit!

 

Pierre Duchesne a été journaliste à la radio et à la télévision de Radio-Canada pendant 25 ans. Il a, entre autre, été correspondant parlementaire à l'Assemblée nationale du Québec de 2005 à 2012. Il est l'auteur de la biographie non-autorisée du premier ministre Jacques Parizeau ; trois tomes rassemblant 1 700 pages. En septembre 2012, il a été élu dans la circonscription de Borduas et est devenu député puis ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche, de la science et de la technologie jusqu'en 2014. Il se consacre maintenant à l'enseignement universitaire à l'UQAM et à l'Université Laval et complète un doctorat en communication publique à l'Université Laval. Il a publié le premier tome de la biographie non-autorisée du sociologue Guy Rocher en février dernier.

 

Sociologue respecté, Guy Rocher connaît bien la société québécoise qu'il a étudiée. Ne se limitant pas à son rôle d'observateur, il a également participé à quelques-unes des grandes transformations du Québec contemporain. En 1950, après des études de sociologie supervisées par le doyen de la faculté des sciences sociales, le père Georges-Henri Lévesque, il se rend à l'Université Harvard et en revient avec le premier doctorat en sociologie détenu par un Québécois de langue française. Par la suite, il enseigne cette matière à l'Université Laval puis à l'Université de Montréal où il dirige le département de sociologie. De 1961 à 1966, il est l'un des commissaires de la commission royale d'enquête sur l'enseignement, communément appelée la Commission Parent qui donne naissance au ministère de l'Éducation, à l'école secondaire publique et à la création des Cégeps. Auteur d'une Introduction à la sociologie en trois tomes, il devient en 1976, sous-ministre de Camille Laurin et participe à la rédaction de ce qui deviendra la Charte de la langue française. Guy Rocher est un intellectuel actif dans sa société. En mai dernier, âgé de 95 ans, il déposait à l'Assemblée nationale un mémoire concernant le projet de loi sur la laïcité de l'État.

 

Mercredi 30 octobre 2019, à 19 h

Coût: 25 $, payables à l'avance | Inscription requise
20 $, payables à l'avance et inscription requise, pour les étudiants et pour les personnes de 60 ans et plus (preuve à l'appui, sur place, le soir de la conférence).

Ces frais sont non remboursables, sauf en cas d'annulation par le Centre.

Pierre Duchesne et Guy Rocher