Vinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo Slider

« Heureux les pauvres ? » Entretien avec Nicole Croteau et Vivian Labrie

Nicole Croteau 2017-2018Vivian Labrie 2À travers le témoignage deNicole Croteau, auteure du livre Heureux les pauvres ?, Couverture Heureuxlespauvres 2017-2018qui s’est vue projetée dans la spirale de l’appauvrissement, et celui de Vivian Labrie, qui a suivi l’évolution des politiques de lutte contre la pauvreté au Québec pendant la même période, on fait le point et on cherche des chemins.

Qu’est-ce qui pourrait nous faire avancer vers un Québec sans pauvreté, riche pour tout le monde et riche de tout son monde?

Outre une réflexion politique, Nicole Croteau fait appel à l’ouverture et à la sensibilité de ceux et celles qui accompagnent les défavorisés. Sur un plan plus personnel, elle rend compte de sa transformation intérieure à travers une dépossession qui, bien que socialement inacceptable, a marqué le début d’un cheminement  l’amenant à une reconquête de soi.

Cet entretien sera animé par Lise Roy, directrice générale du CSP

Ligne bleue courte

Diplômée en orthothérapie, shiatsu, réflexologie et polarité, Nicole Croteau a pratiqué la massothérapie durant quinze ans, jusqu’à ce que la maladie l’oblige à cesser définitivement ses activités professionnelles. En 1992, elle se voit projetée dans la spirale de l’appauvrissement. Indignée par les préjugés et la discrimination à l’endroit des assistés sociaux, elle écrit Heureux les pauvres? dans le but d’exposer la réalité des personnes matériellement démunies et de rappeler que le dépouillement, même involontaire, peut initier un processus de guérison intérieure.

Vivian Labrie est une chercheure autonome, membre de l’équipe de recherche québécoise ÉRASME et chercheure associée à l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS), qui situe son activité « entre les contes et les comptes ». Tout en poursuivant depuis les années 1970 des travaux sur la tradition orale du conte et le savoir populaire, elle s’est engagée par la suite dans des luttes sociales, entre autres au Carrefour de pastorale en monde ouvrier, de 1988 à 1998, et au Collectif pour un Québec sans pauvreté, dont elle a été la porte-parole de 1998 à 2006.

Mercredi 21 février 2018, à 19 h
Conférence à contribution volontaire | Inscription requise
Tous les revenus de cette soirée seront versés à un organisme communautaire au choix des conférencières

 

                                                                                  inscription

 

Partagez cette activité:
 
 

salles-babillard